A la découverte de… Dragon Zakura (ドラゴン桜)

juin 24, 2008 at 5:20 Laisser un commentaire

Un mur n’est pas un obstacle infranchissable !!!

Telle pourrait être le crédo de ce drama de 11 épisodes de la seconde moitié de 2005 (fiche du drama).

Être « nul » n’est pas un destin inéluctable, pour peu de s’en donner les moyens, et ne pas être seul peut être un soutien très enrichissant.

On y raconte donc l’histoire de lycéens les plus cancres de la capitale et faisant bien entendu partie du pire des lycées, Ryuzan.

Alors que ce dernier est en presque faillite car sa directrice (Nogiwa Yoko) dilapide les peu de fonds qui restent, un avocat débarque pour gérer la liquidation. Cette affaire est pour lui une bouffée d’oxygène car il est lui aussi sans le sou.

Sakuragi Kenji (j’ai découvert cet acteur et il a une certaine classe) (Abe Hiroshi), cet avocat, va alors proposer un deal entre la directrice et lui :

créer une classe spéciale dont il sera le professeur pour l’intégration de 5 élèves à la plus prestigieuse université japonaise, Todai, ce qui fera de la pub, et pour le lycée, et pour lui.

C’est alors que commence l’enrôlement plus ou moins souhaité de 5 élèves, et aussi amis, que sont

– Yajima Yuusuke (Yamapi)

– Mizuno Naomi (Nagasawa Masami – Proposal Daisakusen, Last Friends,…)

– Ogata Hideki (Koike Teppei)

– Kosaka Yoshino (Agaraki Yui – My Boss My Hero)

et Kobayashi Maki (Saeko)

Avant d' »acheter » Yajima-kun, Sakuragi-san aura tenter d’enrôler Buu-chan (Mizuno-chan) en lui proposant de devenir la première élève de cette classe afin qu’elle change enfin sa vie, mais il lui faudra du temps pour en prendre réellement conscience et prendra du retard sur le programme.

Quant aux trois autres, Kosaka-chan étant la petite amie de Yajima-kun, et étant un peu jalouse de la relation amicale entre lui et Buu-chan, elle décide alors d’intégrer à son tour cette classe, accompagnée de ses amis Ogata-kun et Kobayashi-chan.

En fait, au départ, ils font déjà tous partie de la même classe.

Dans sa tache de futur professeur, Sakuragi-san décide d’être aidé de la professeur d’anglais, Ino Mamako (Hasegawa Kyoko – Boku Dake No Madonna) qu’il prendra sous son aile en tant qu’esclave !

Bien entendu, les autres professeurs du lycée n’entendent pas en rester là car ils se sentent lésés et rabaissés par cet avocat qui est encore pour eux, et aussi pour Ino-san, un ancien délinquant « criminel ». Ils essayeront de faire capoter ce projet par quelques subterfuges plutôt simplets.

Et ce sera encore pire quand Sakuragi-san, alors que son entrainement pour que les élèves enrichissent leur logique et leurs connaissances est déjà étrange, fera appel à quatre de ses connaissances qui ont elles aussi des méthodes peu orthodoxes pour que les élèves s’imprègnent de la matière qu’ils étudient :

– mathématiques : Yanagi Tetsunosuke (Shinagawa Toru)

– littérature : Akutayama Ryuzaburo (Terada Minori)

– physique : Ain Shutaro (Kobayashi Susumu – Hana Yori Dango)

– anglais : Kawaguchi Hiroshi (Kaneda Akio)

Affublés de tout ce petit monde autour de lui, Sakuragi-san espère bien faire réussir ses cinq élèves par tous les moyens, même s’il sait que ce sera très dur de maintenir un niveau de concentration et d’engagement permanent car il n’y a pas que l’école dans la vie, surtout pour Yajima-kun dont le père est parti en laissant sa mère ((Ishino Mako – Hana Yori Dango) et lui avec une montagne de dettes, et pour Buu-chan dont la mère (Miho Jun) tient un petit restaurant de quartier et tombe malade au 3/4 du programme.

C’est donc au travers de ce petit microcosme que l’on passe un agréable moment, à se demander qui réussira finalement à passer avec succès l’examen d’entrée à Todai, quel pourra bien être le prochain entrainement farfelu proposé, et aussi ce que Ino-san pourra bien trouver pour se faire remarquer au lieu de suivre les consignes de Sakuragi-san.

Je ne vous en dit pas plus pour ne rien gâcher (sachez tout de même qu’un sixième accolyte fait son apparition, Okuno Ichiro – Nakao Akiyoshi – vu dans H2), alors profitez de la fraicheur de cette petite série bien sympa, et je vous laisse en compagnie de l’opening sans oublier le lien pour LE SITE OFFICIEL

Publicités

Entry filed under: drama, ma critique.

à Akiba, ce n’est pas que de la fiction Akihabara again…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


en France, au Japon, et bien ailleurs encore !!!

juin 2008
L M M J V S D
« Mai   Juil »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

Articles récents


%d blogueurs aiment cette page :