Le Volontariat civil International

décembre 23, 2008 at 7:17 Laisser un commentaire

La fin du service national a entraîné la disparition du statut de Coopérant au Service National (CSN). Le Volontariat civil International (V.I.) a été créé pour prendre le relais de cette formule.


Qu’est-ce que le Volontariat civil International ?
Une formule très assouplie, dans un cadre professionnel fiable, garanti par l’État.
Proche de la formule du CSN, le V.I. présente davantage de souplesse en termes de durée : de 6 à 24 mois, renouvelables une fois dans la limite des 24 mois.
Les volontaires peuvent ainsi tester leur capacité à s’adapter dans un pays étranger, tester les structures d’accueil (ambassades, collectivités locales, entreprises ou ONG), lesquelles auront désormais la faculté de moduler la durée de la mission en fonction des projets.
Un volontaire qui se verrait proposer un emploi au cours de son V.I. aura la possibilité d’interrompre son volontariat sous réserve d’un préavis de trois mois.
En outre, les possibilités de déplacement pour les besoins du service ont été très élargies, notamment par la création de « volontaires régionaux » qui pourront rayonner sur plusieurs pays.
Seules contraintes : le volontariat ne peut être effectué qu’auprès d’une seule structure et en une seule fois.

Le V.I. perçoit une indemnité mensuelle.
Selon le pays et sans distinction de niveau d’études, l’indemnité varie entre 1 100 € et 2 900 € nets par mois.
Cette indemnité forfaitaire et non négociable comprend :
– une partie fixe (615,43 €),
– une partie variable tenant compte notamment des variations des changes et des prix selon les pays.
Cette indemnité est exonérée des charges sociales et de l’impôt sur le revenu sauf pour les Volontaires civils Internationaux en Entreprise (V.I.E.) affectés dans les pays où les indemnités sont imposables auquel cas la structure d’accueil prend cette imposition à sa charge.

Le statut du V.I. présente d’autres avantages pour le volontaire :
le bénéfice d’un statut de droit public,
la prise en charge des frais de voyage et de transport,
une couverture sociale étendue à ses ayants droit,
la prise en compte de la période du volontariat au titre du régime de retraite,
2,5 jours de congés par mois,
un certificat d’accomplissement en fin de mission.

Le cadre professionnel du V.I. est cautionné par l’État :
L’État donne son accréditation aux structures d’accueil (entreprises, ONG et collectivités locales). Les postes proposés sont également soumis à examen afin de valider leur intérêt et leur valeur pour le volontaire.

Pendant toute la durée de son séjour, le volontaire est placé sous la tutelle de l’ambassade de France. Dans le cas de petites entreprises qui ne disposent pas d’une infrastructure suffisante dans le pays, l’accueil du volontaire est assuré par des formules soit de parrainage par un
Conseiller du commerce extérieur, soit d’hébergement par la représentation ou la filiale locale d’un grand groupe, dans le cadre de l’association Partenariat France.

A qui s’adresse le Volontariat civil International ?

Autre innovation majeure par rapport au CSN, le V.I. est ouvert à tous les jeunes, filles ou garçons, ressortissants de l’Union européenne, quel que soit leur niveau de qualification.

Le V.I. s’adresse ainsi aux jeunes, femmes et hommes, de 18 à 28 ans :
de nationalité française et dégagés le cas échéant des obligations militaires,
ou ressortissants d’un autre pays de l’Union européenne, en règle le cas échéant
avec les obligations du service national de leur pays,
qu’ils soient étudiants (par exemple en recherche de stage), en recherche d’emploi,
ou déjà en activité,
intéressés par un large éventail de spécialités – commerce, recherche, ingénierie,
finance, logistique, etc. – dans de nombreux domaines : culture, santé, humanitaire,
enseignement, services, etc.,
quel que soit leur niveau de formation (CAP, bac, diplômes d’études supérieures, etc.).

Pour quels types de missions ?
La nature des emplois et les domaines d’activité auxquels pourront prétendre les volontaires sont extrêmement variés. On peut toutefois distinguer essentiellement trois grands types de missions :

  • Le Volontariat civil International en Entreprise (V.I.E.). Offertes par les entreprises et gérées par UBIFRANCE, ces missions concernent tout ce qui contribue au développement international de l’entreprise, qu’il s’agisse d’aspects commerciaux, techniques, financiers, juridiques, fiscaux, etc. A titre d’exemple, il peut s’agir aussi bien d’un jeune chef de rang français, envoyé pour former le personnel du nouvel établissement à l’étranger d’un groupe hôtelier, que d’un ingénieur qui part en soutien d’un agent commercial sur des produits très techniques. Toutes les formations sont concernées.
    Sur un millier d’entreprises potentiellement intéressées par le Volontariat, plus de la moitié sont des PME. Les trois quarts des missions proviennent toutefois de grands groupes français d’envergure internationale, dans tous les secteurs d’activité.
  • Le Volontariat civil International en Administration (V.I.A.).
    Au sein d’une Mission Économique de la direction générale du Trésor et de la Politique économique (DGTPE).
    Plus de 200 jeunes seront ainsi affectés au sein des services économiques et commerciaux des ambassades de France, ou dans les
    chambres de commerce et d’industrie française à l’étranger. Ils participent à la promotion du savoir-faire français et acquièrent une compétence sectorielle et géographique très prisée par les employeurs.
    Comme la précédente, cette forme de volontariat relève du ministère de l’Économie, des Iinances et de l’industrie, et, en son sein, des services du ministre délégué au Commerce extérieur.
    Pour plus de renseignements, adressez-vous à Madame Monique Mercier-Bouvier .

    Les missions de V.I.A. relevant du
    ministère des Affaires étrangères :
    Elles représentent plus de 1 500 postes. Il s’agit de missions dans les chancelleries diplomatiques, où environ 200 volontaires occuperont des postes très divers, qui vont des services de presse à ceux du chiffre (communications cryptées), des services immobiliers (notamment pour les profils d’architectes) aux services de coopération et d’action culturelle, scientifique et technique. Pour 250 autres volontaires, ce sont des missions dans les établissements culturels – centres culturels et Alliances françaises – et dans les instituts de recherche.
    Près de 350 postes sont également à pourvoir dans les filières scientifiques et techniques au titre de la coopération avec des États étrangers : projets de développement agricole, d’administration municipale, de développement en matière de santé, programmes routiers, etc. Autant de missions pour lesquelles les volontaires sont mis à la disposition du pays étranger.

    Par ailleurs, 550 jeunes chercheurs seront affectés dans les laboratoires des instituts de recherche, dont un grand nombre aux États-Unis.

    Enfin, les ONG et les collectivités locales offrent environ 260 missions, susceptibles d’intéresser des enseignants, des techniciens, des médecins, des animateurs, des ingénieurs, etc.

Dans tous les cas, le Volontariat civil International offre aux jeunes :

  • une véritable expérience professionnelle internationale,
  • un accès privilégié à des métiers internationaux et la possibilité d’exercer tout de suite des responsabilités,
  • un complément de formation qui constitue un élément de cursus dans certaines écoles,
  • une source de valorisation importante du CV, et un tremplin pour trouver un emploi,
  • un enrichissement personnel avec la possibilité de découvrir d’autres pays et d’autres cultures,
  • un vrai moyen de préparer son avenir.

En savoir plus, vous inscrire en ligne, consulter les offres de missions
consultez le site du Centre d’Information sur le Volontariat civil International (CIVI)

CIVI – 77 boulevard Saint-Jacques 75998 PARIS CEDEX 14
Heures d’ouverture au public :
Le lundi, mercredi, jeudi et vendredi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 17h30.
Le mardi : de 13h30 à 17h30.
Un numéro azur est également à votre disposition : 0810 10 18 28

Publicités

Entry filed under: info.

150 ans d’amitié – la France et le Japon, si proches Foire gastronomique de Dijon 2008

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


en France, au Japon, et bien ailleurs encore !!!

décembre 2008
L M M J V S D
« Nov   Jan »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Articles récents


%d blogueurs aiment cette page :